Le mari d’Alexia Daval maintenu en garde à vue, son avocat évoque des « éléments gênants »

0
16

FAITS DIVERS – La garde à vue du mari d’Alexia Daval, soupçonné d’avoir tué son épouse au cours d’une dispute conjugale en octobre, ce qu’il nie, a été prolongée ce mardi 30 janvier, a indiqué son avocate.

« La garde à vue de Jonathann Daval a été prolongée. Une nouvelle audition aura lieu ce (mardi) matin », a déclaré à l’AFP l’une de ses avocates Me Ornella Spatafora. Jonathann Daval, un informaticien de 34 ans, a été interpellé lundi à 9h à son domicile de Gray-la-ville (Haute-Saône) et une perquisition a été menée dans le pavillon du couple, ensuite mis sous scellés.

Le suspect, qui réfute être lié au meurtre de sa femme, a été entendu lundi soir en garde à vue à la gendarmerie à Besançon.

« Il n’est pas soupçonné par hasard », a déclaré son autre avocat, Me Randall Schwerdorffer. « On nous a apporté des éléments qui (…), effectivement, posent des véritables questions et Jonathann n’est pas soupçonné par hasard, c’est une réalité », a-t-il déclaré à des journalistes, évoquant également « des éléments effectivement gênants concernant la version de Jonathann Daval ».

En début d’après midi, l’avocat a indiqué s’attendre à une mise en examen, bien que le suspect maintienne sa version des faits.

Des traces de pneus incriminantes près du corps de la victime

Selon Randall Schwerdorffer, il a été questionné lors de sa garde à vue sur « deux éléments très lourds » : un véhicule serait sorti du domicile du couple la nuit précédant la disparition d’Alexia – un dispositif de traçage placé sur celui-ci l’attesterait – et des traces de pneus correspondant à celles de la voiture professionnelle de Jonathann Daval auraient été retrouvées près du corps de la jeune femme.

Interrogé sur BFMTV, l’avocat du mari a reconnu que son client passait une garde à vue difficile. Il a notamment évoqué la découverte d’un morceau de tissu sur la scène du crime (un drap appartenant au couple, selon Le Point), pouvait être « un élément à charge ». « C’est très compliqué de s’expliquer, mais il maintient sa version: ils sont rentrés après une soirée chez les parents d’Alexia, ils sont restés chez eux et elle est partie faire son jogging », a déclaré lundi soir à l’AFP Me Schwerdorffer.

« Mon client n’a pas de réponse sur les déplacements des véhicules. Les questions vont porter sur les draps, sur lesquels nous n’avons aucune information autre que celle donnée par le magazine Le Point. A-t-il réellement passé la nuit chez lui ? Je suis incapable de vous confirmer ou infirmer cette version. Les enquêteurs ont des éléments sérieux, a confié l’avocat, l’air grave. L’étau se resserre violemment ».

La garde à vue de Jonathann Daval doit prendre officiellement fin à 4h30 mercredi matin. La procureure de Besançon, Edwige Roux-Morizot, a prévu de tenir une conférence de presse mardi après-midi.

Ces déclarations accablantes pour Jonathann Daval de la part de son avocat Me Randall Schwerdorffer, ont fait réagir de très nombreux internautes.

« On nous a apporté des éléments qui (…), effectivement, posent des véritables questions et Jonathann n’est pas soupçonné par hasard, c’est une réalité », a déclaré à des journalistes Me Schwerdorffer, évoquant également « des éléments effectivement gênants concernant la version de M. Jonathann Daval ».

Le corps brûlé d’Alexia Daval avait été retrouvé le 30 octobre, dissimulé sous des branchages dans le bois d’Esmoulins, près de Gray. La jeune femme a été victime de violences, de coups et elle a été étranglée.

Selon son mari, elle était partie courir l’avant-veille et n’est jamais revenue. C’est lui qui avait alerté les gendarmes, mais aucun témoin ne l’a vue courir ce jour-là.

Les enquêteurs de la Section de recherches de Besançon explorent l’hypothèse d’une « dispute conjugale qui aurait mal tourné ».

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Le mari d’Alexia Daval, la joggeuse assassinée en Haute-Saône, interpellé

Affaire Théo: la vidéo de son interpellation dévoilée par Europe 1

3 des 4 policiers mis en cause dans l’affaire Théo ont été réintégrés

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

lire l'article

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here