« Quotidien » dévoile l’enregistrement d’un Laurent Wauquiez sans filtre: « Darmanin, c’est du Cahuzac puissance 10 »

0
56

LES RÉPUBLICAINS – Laurent Wauquiez interviendra « évidemment de façon apolitique », avait promis Thierry Picq, directeur de l’innovation à l’EM Lyon, en annonçant par mail aux étudiants de cette prestigieuse école de commerce la venue du président des Républicains pour quatre jours de cours. Des interventions non partisanes, vraiment?

L’émission « Quotidien » a diffusé, ce vendredi 16 février, l’enregistrement de la leçon donnée jeudi, malgré la mise en garde du désormais professeur: « Si j’ai la moindre interface qui sort par le moindre élève, là pour le coup ça se passera très mal ». On y entend un Laurent Wauquiez sans filtre, critiquant tour à tour le président de la république, la chancelière allemande ou Gérald Darmanin, ce « Cahuzac puissance 10 ».

Gérald Darmanin sait très bien ce qu’il a fait, il sait très bien ce qui va arriver »Laurent Wauquiez

Le président des Républicains estime ainsi qu’Emmanuel Macron « fait comme [lui] » et « se met en bras de chemise » pour « faire cool ». « Vous avez déjà regardé son compte Instagram? », demande-t-il ensuite au sujet d’Angela Merkel. « Croyez-moi, pour y trouver du charisme, il faut vraiment se lever de bonne heure », lance Wauquiez.

Darmanin, « il va tomber »

Mais la partie la plus sensible de l’enregistrement vient ensuite. Laurent Wauquiez commente la situation du ministre Gérald Darminin, visé par une plainte pour viol classée sans suite ce vendredi. « Vous regardez Darmanin, vous avez une interview sur Franceinfo avec Apathie qui est absolument extraordinaire », dit-il au sujet de l’intervention du ministre le 15 janvier. « Mais c’est un monument à regarder, ce truc! C’est du Cahuzac puissance 10! », continue-t-il avant de lancer: « le type sait très bien ce qu’il a fait, il sait très bien ce qui va arriver. Vous penserez à moi dans les semaines qui viennent, mais lui je lui promets pas un grand destin ».

« Ca va faire très mal, et ça va devenir l’incarnation de ce qu’a été Cahuzac », dit-il encore avant d’évoquer l’autre plainte, celle-ci pour « abus de faiblesse », déposée contre le ministre des Comptes publics. « Ca n’est que le début, il va tomber », assure le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes dans ce cours intitulé « enjeux de société ».

Isolé au sein de son parti à ce sujet, Laurent Wauquiez a plusieurs fois demandé la démission de Gérald Darmanin suite à la révélation de cette plainte pour viol. « Je pense qu’il est très difficile pour les Français de comprendre qu’un ministre qui fait l’objet de telles accusations soit maintenu au gouvernement », a-t-il ainsi déclaré à la presse le 31 janvier.

Face aux élèves de l’EM Lyon, il dit avoir participé « à une séance de débat autour de la table avec un certain nombre de responsables de [sa] famille politique ». « Je me demandais: y’en a combien qui se disent ‘pourvu que ça ne m’arrive pas’? », raconte-t-il.

Une « cellule de démolition » de François Fillon

Sur « les enjeux de sécurité » dont il entend parler dans ses cours, Laurent Wauquiez explique: « Je ne suis pas un adepte de la thèse du complot, mais je pense qu’il est assez vraisemblable que dans les trois à quatre ans ça va péter très très mal et très très dur ».

Le chef des Républicains donne aussi son opinion sur l’affaire Fillon: « que Fillon gagne la primaire et que derrière il (Macron) le démolise, ça je suis sûr et certain qu’il l’a organisé. Je pense qu’ils ont largement contribué à mettre en place la cellule de démolition. Je n’ai aucun doute que le machin a été totalement téléguidé. »

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a réagi sur Twitter, estimant que l’enregistrement révélait « la vraie nature de Wauquiez ».

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Wauquiez coupe la subvention au Centre national de la mémoire arménienne (puis rétropédale)

Malgré son isolement, Wauquiez persiste sur l’affaire Darmanin

A l’Émission politique, Wauquiez avait un message à faire passer à la province

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

lire l'article

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here