Jeux olympiques d’hiver 2018: La couturière de Gabriella Papadakis dit avoir « beaucoup culpabilisé »

0
121

Jeux olympiques d'hiver 2018, le 19 février 2018: Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron

JEUX OLYMPIQUES – La couturière lyonnaise qui a fabriqué la tenue de la patineuse française Gabriella Papadakis dont le tour de cou s’est décroché en pleine danse aux Jeux de Pyeongchang a assuré ce lundi 19 février à l’AFP avoir « beaucoup culpabilisé » après l’incident, « même si ça n’est pas de ma faute ».

« On est obligé de culpabiliser dans des circonstances pareilles, d’autant que j’ai vu la vidéo en direct (que vous pouvez voir ci-dessous), leur expression et leur frustration, leur désarroi, dit Sophie Thomas, qui a fabriqué toutes les tenues du couple depuis six ans et habille l’ensemble de l’équipe de France ainsi que d’autres patineurs internationaux

Expliquant que cet incident est « indépendant » de sa « volonté », elle ajoute: « Ça m’a quand même beaucoup affectée donc je leur ai envoyé un petit message direct pour leur présenter mes excuses et surtout leur montrer mon soutien pour la suite. »

« Ca ne s’explique pas, c’est vraiment un mystère, la tenue était bien accrochée », affirme-t-elle.

« Il y avait les pressions qui maintenaient la tenue, un crochet qui tenait le dos. En plus, ils ont cousu par-dessus », détaille-t-elle. « Pourquoi ça s’est décroché à ce moment-là, on ne sait pas. C’est un peu un coup de malchance, il n’y a pas d’explication rationnelle. »

« Ce sont des choses qui arrivent mais je dirais entre guillemets ‘pas chez nous' », poursuit Sophie Thomas. C’est une de mes angoisses majeures. On met vraiment un point d’honneur à consolider toutes les agrafes, toutes les coutures, pour que ça reste le plus solide possible et qu’il n’y ait aucun problème pendant la prestation. »

Gabriella Papadakis et son partenaire Guillaume Cizeron n’avaient entamé leur programme court que depuis quelques secondes lundi quand le tour du cou qui retenait, avec deux fines bretelles, le top à franges vertes et dorées de la jeune femme s’est détaché, laissant apparaître une partie de sa poitrine,comme vous pouvez le voir dans le tweet ci-dessous:

« Mon pire cauchemar est arrivé aux Jeux olympiques. Ça m’a beaucoup déconcentrée », a regretté la patineuse, des larmes au coin des yeux.

Crédités de 81,93 points, Papadakis et Cizeron sont deuxièmes à l’issue du programme court derrière leurs rivaux N.1 pour l’or olympique et partenaires d’entraînement à Montréal, les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir, qui ont signé un record du monde (83,67 points). Le duo français compte 1,74 point de retard avant la danse libre programmée mardi.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Gabriella Papadakis a vécu « son pire cauchemar » à cause de sa robe

« Sport de merde »: l’amertume de Fourcade après avoir manqué son tir

Ce joueur de curling russe officiellement contrôlé positif à un produit interdit

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

lire l'article

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here